Document sans titre

PHILOSOPHIE >

PRÉSENTATION DU FESTIVAL 2016 /

Création graphique : Virginie Chevalier et Romain Coissard

Note d'intention


« Parce qu’à l’opposé du drame et du désespoir, il y a le rire et la poésie » Molière Le Festival au féminin met à l’honneur la création féminine sous toutes ses formes et cela fait plus de 12 ans que ça dure. Cette mise en lumière de paroles, d’écritures, de créations émanant ou mettant en scène des femmes s’interroge pour sa 13ème édition en négatif : Notre regard se porte sur l’envers, l’ombre, l’invisible. A côté d’un grand homme dit-on, se trouve une grande femme. Et si l’inverse est probablement tout aussi vrai ce qui nous intéresse ici se joue dans un jeu d’ombre et de lumière. L’une n’existe pas sans l’autre. Mais qu’en est-il de cette question lorsque l’une gagne du terrain sur l’autre ? Lorsque les libertés individuelles se laissent effeuillées, être et être femme, se dévoile, s’exprime, survit dans l’invisible. Elles sont tunisiennes, marocaines, françaises, musulmanes, européennes, africaines, mère de famille, chacune avec leur parcours raconte un combat, celui de la liberté face à l’obscurantisme, celui de la pluralité face aux radicalismes, tél que celui de Mme Latifa Ibn ZIATEN présidente de l’association IMAD IBN ZIATEN pour la jeunesse et la paix. De ces combats qui se mènent dans les secrets du quotidien pour que de la profondeur des rencontres intimes, naissent les sursauts solidaires et humanistes, preuves que même malade notre société détient en son cœur les solutions de sa guérison. L’art en est sans doute le meilleur témoin.

Khalid Tamer

Document sans titre